Ligue 1 : emmené par un Neymar des grands soirs, le PSG marche sur Montpellier et poursuit son sans-faute


Le club de la capitale reprend, au moins provisoirement, la tête de la Ligue 1 après son carton face au MHSC samedi (5-2), au Parc des Princes, lors de la deuxième journée de Ligue 1.

Coup double pour le PSG, vainqueur de Montpellier samedi (5-2), au Parc des Princes, et seul en tête au classement de Ligue 1. Lens et Marseille pourraient toutefois rejoindre les Parisiens au sommet dimanche, en cas de victoire sur Ajaccio (15h) et Brest (20h45), en attendant la reprogrammation de Lorient-Lyon. Neymar deux fois, Kylian Mbappé, Renato Sanches et Falaye Sacko contre son camp pour les buts parisiens, Wahbi Khazri et Enzo Tchato pour le MHSC. Une démonstration pour la première de Christophe Galtier Porte de St-Cloud.

Devant un Parc plein et dans une ambiance retrouvée, après le silence pesant de la fin de saison dernière, le Paris-SG mettait du temps à s’approcher de la cage d’Omlin, grand bonhomme de la première période. S’il était tout heureux de voir Neymar manquer de réussite à deux reprises, dont un face-à-face (17e, 20e), le portier suisse multipliait les prouesses, ici sur un penalty exécuté par Mbappé (23e), là sur un maître coup franc de Messi (25e) ou une frappe de l’Argentin à l’entrée de la surface (29e). Bouillant. Il n’y avait plus guère qu’un coup du sort pour le faire plier. Ce n’était pas loin avec cette première déviation malencontreuse de Sacko (29e). La seconde, sur un tir de Mbappé, allait au fond (1-0, 39e). Omlin n’en avait pas terminé. Sur une séquence totalement folle, le Suisse s’interposait face à «KM» puis Neymar, sans compter une frappe de Messi contrée par la défense. Fin de l’action ? Penalty ! Une mimine de… Sacko. Cette fois, le gardien montpelliérain n’a rien pu faire face à «Ney» (2-0, 43e). Avantage logique au vu de la domination parisienne. Paris qui n’a rien laissé offensivement au MHSC (2-0 MT).

Ovation du Parc pour Neymar… et Sakho

Le «sitting» parisien dans la moitié de terrain héraultaise continuait et ce qui devait arriver arriva, avec Neymar qui devançait Omlin de la tête, en roublard, après un centre contré de Hakimi (3-0, 52e). Maîtrise totale. Chômage technique pour Donnarumma. Du moins jusqu’à cette frappe de Wahi repoussée par le portier italien… dans les pieds de Kahzri, qui n’en demandait pas tant (3-1, 57e). Action anodine, première occasion et but pour le MHSC, qui ne renversait toutefois pas la table. Surtout que Mbappé, en manque de réussite jusque-là, après son penalty manqué, devançait Sainte-Luce sur corner (4-1, 69e). Omlin faisait encore des merveilles (72e, 80e) mais il devait s’incliner une cinquième fois. Pas pour le troisième but de Neymar, annulé pour une position de hors-jeu (85e), mais pour le premier de Renato Sanches, qui faisait ses premiers pas en Rouge et Bleu, trois minutes après son entrée (5-1, 88e) ! Le Parc des Princes a réservé une ovation méritée à «Ney» pour sa sortie, mais aussi à l’ancien titi Mamadou Sakho, entré à la 78e minute. Tchao avait encore le temps de tromper Donnarumma et on en restait là (5-2).

À noter qu’il s’agit de la troisième victoire en match officiel cette saison pour les hommes de Galtier, après Nantes au Trophée des champions (4-0) et Clermont, la semaine passée, en L1 (5-0). C’est en revanche la première défaite pour les joueurs d’Olivier Dall’Oglio, tombeur de Troyes lors de la première journée (3-2). Dimanche prochain à 15 heures, ils retrouveront La Mosson face à un promu, Auxerre, quelques heures avant l’affiche de cette troisième levée, un match entre les deux derniers champions de France, Lille-PSG (20h45). Émotion en vue pour Christophe Galtier…

.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*