Oh la bonne nouvelle pour le public parisien !


En marge de la Laver Cup, à laquelle il participe ce week-end à Londres, Novak Djokovic a annoncé qu’il disputerait le tournoi de Paris-Bercy (31 octobre au 6 novembre). Le Serbe a également fait savoir qu’il serait de la partie à Astana comme à Tel Aviv, la semaine prochaine.

Novak Djokovic défendra son titre à l’AccorArena. Sextuple vainqueur du tournoi parisien, le Serbe fera de nouveau partie des engagés, lors de la prochaine édition du rendez-vous, programmée du 31 octobre au 6 novembre prochain. En marge de la Laver Cup, qu’il dispute ce week-end sous les couleurs de l’Europe sur le court de l’O2 Arena de Londres, l’ancien numéro 1 mondial, aujourd’hui 7eme au classement, a annoncé qu’il disputerait le tournoi de Paris-Bercy, un an après avoir inscrit son nom pour la sixième fois au palmarès à l’issue d’une finale renversante (victoire 4-6, 6-3, 6-3) face au Russe Daniil Medvedev. Plus exactement, le « Djoker » a dévoilé son calendrier complet pour la fin de saison. Le grand absent de l’Open d’Australie et, plus récemment, de l’US Open fera donc son retour en compétition la semaine prochaine à l’occasion du tournoi de Tel Aviv. Au même titre que le nouveau numéro 1 mondial Carlos Alcaraz ou l’ancien premier du classement ATP Daniil Medvedev ou encore Stefanos Tsitsipas, il mettra ensuite le cap sur le Kazakhstan et Astana (ex-Nur-Sultan, du 3 au 9 octobre), où les organisateurs ont réservé une invitation au vainqueur de Wimbledon cette saison.

Un septième titre à Paris puis le Masters ?

Djokovic, qui découvrira ces deux épreuves auxquelles il n’a encore jamais participé (il faut dire que le tournoi d’Astana – puisqu’il convient de nouveau d’appeler la capitale kazakhe de cette façon – n’a rejoint le calendrier qu’en 2020), prendra donc ensuite la direction de Paris pour tenter de soulever le trophée pour la septième fois de sa carrière. S’il y parvient, il pourrait valider en dernière minute son billet pour le Masters de Turin (13 au 20 novembre). Pour le moment, le Serbe, seulement 15eme à la Race, paraît mal embarqué. Mais une fin de saison en boulet de canon pourrait changer la donne. Et Djokovic, qui compte 21 sacres en Grand Chelem, en est évidemment capable.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*