Sobriété énergétique : bientôt une météo de l’électricité à la télé



L’hiver promet d’être rude et, alors que les températures refroidissent déjà, la crainte de coupures d’électricité se fait de plus en plus forte. Face à la crise énergétique en cours, et pour permettre aux Français de gérer au mieux la situation, France Télévisions s’est engagée vendredi 23 septembre à sensibiliser les téléspectateurs sur les gestes à mettre en œuvre pour éviter les coupures d’électricité cet hiver, en relayant notamment Ecowatt, la météo de l’électricité, sur ses antennes.

La présidente du groupe audiovisuel public, Delphine Ernotte, et son homologue de RTE (Réseau de transport d’électricité), gestionnaire des lignes à haute et très haute tension, Xavier Piechaczyk, ont signé vendredi un « partenariat inédit » en ce sens.

À LIRE AUSSILes petits gestes sont-ils si utiles pour la planète ?

France Télé affichera ainsi sur ses antennes, le moment venu, des pictogrammes conçus dans le cadre du dispositif Ecowatt, qui permet aux usagers de voir en temps réel le niveau d’électricité disponible dans le pays grâce à un signal en trois couleurs : vert (normal), orange (tendu), et rouge (très tendu, synonyme de coupures inévitables si rien n’est fait pour baisser la consommation).

Concrètement, les téléspectateurs seront invités à modifier leurs pratiques en fonction du pictogramme à l’écran, le rouge devant les pousser à modérer leur consommation pendant les pics, entre 8 heures et 12 heures et entre 18 heures et 20 heures.

« Faire attention quand il faut »

S’il n’est pas nécessaire d’éteindre sa télé, pas la plus gourmande en énergie, « on peut par exemple lancer sa machine à laver à 22 heures plutôt qu’à 19 heures », explique Delphine Ernotte à l’AFP. On peut aussi décaler la cuisson de son « gratin de courgette » de 19 heures à 19 h 45, abonde Xavier Piechaczyk, rappelant que le chauffage et la cuisson sont très énergivores.

Autant de gestes auxquels sera sensibilisé le public de France Télé, soit « 4 Français sur 5 chaque semaine », notamment lors des programmes d’information ou des bulletins « météo-climat », selon Delphine Ernotte, qui revendique une mission de service public.

À LIRE AUSSICrise de l’énergie : pourquoi la France ne peut pas être épargnée

Il ne s’agit pas « de mettre la France à l’arrêt », seulement de « faire attention quand il faut », insiste Xavier Piechaczyk, qui espère « économiser au moins 5 % d’électricité le soir à 19 heures ».

Pour France Télé, cette initiative s’inscrit dans un « virage environnemental » plus vaste pour répondre à « l’urgence climatique », avec notamment la création d’une « équipe climat » chez les journalistes ou la « délocalisation régulière » du 13 heures de France 2 sur les lieux frappés par la crise…

Le groupe s’engage aussi à respecter diverses mesures de sobriété énergétique en interne, comme l’extinction lumineuse de tous ses bâtiments à compter de 21 h 30, et à travailler avec des sociétés de production respectant certains critères, notamment en matière d’empreinte carbone.


Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*